janvier 2001
 

Peut-on faire disparaître les pauvres par décret ? Les arrêtés municipaux contre les mendiants des années quatre-vingt-dix ont réactualisé la question et rappelé aux Français que la mendicité était un délit passible de l’emprisonnement depuis plusieurs siècles. De Louis XIV à la Ve République, chaque moment de crise repose la question de la pauvreté et des solutions à y apporter. Les documents ici réunis permettent de mesurer le chemin parcouru dans ce domaine. À l’État essentiellement répressif du XVIIe siècle (« grand renfermement » de Louis XIV), s’oppose la construction de l’État social du XXe siècle (Sécurité sociale, RMI) et la suppression du délit de mendicité ou de vagabondage du Code pénal en 1994. Force est de constater, cependant, que les pauvres sont toujours soupçonnés d’être responsables de leur situation et que les débats autour des politiques sociales font régulièrement resurgir des arguments utilisés au cours des siècles passés.

  • Nombre de pages : 112
  • ISBN : 978-2-85952-659-5
  • Date de parution :
  • Format : 14 x 22 cm
  • Bruzulier Jean-Luc

    Docteur en histoire moderne, chercheur au Centre de recherches historiques sur les sociétés et cultures de l’Ouest (CRHISCO UPRES-A CNRS) (Rennes)

  • Haudebourg Guy

    Docteur en histoire contemporaine, chercheur au Centre d’histoire du travail (Nantes) et au Centre de recherche des mouvements sociaux et du syndicalisme (Paris).

9,99
Version E-BOOK
e-book store