• Feuilleter l'ouvrage

Intimité, dignité et service à la personne

septembre 2014
 

Prendre soin des personnes âgées en perte d’autonomie sans attenter involontairement à leur intimité est loin d’être aisé. Quand le corps semble prendre l’ascendant sur l’esprit, les soignants sont parfois démunis. Si beaucoup se contentent d’inviter à « changer de regard », cet ouvrage fait un pas de plus en mettant en évidence qu’il faut avant tout mettre à jour les représentations sociales qui sous-tendent ce regard sur les âgés.

Pourquoi certaines zones du corps sont-elles valorisées comme nobles et d’autres considérées comme honteuses, voire ignobles ? Quels sont les présupposés culturels et philosophiques à la base de notre perception du corps et en particulier du corps vieillissant ? Quelles sont les conséquences de ces idées préconçues dans l’accompagnement au quotidien ? Comment imaginer d’autres représentations qui ne seraient pas « anti-âge » ?

Pour répondre à ces questions, l’auteur mène une réflexion historique et philosophique sur nos valeurs. Ce texte, foisonnant d’idées et d’analyses, permet de délimiter les préjugés et les zones d’ombre qui perturbent les pratiques courantes. Prendre conscience de ses limites, et de son droit d’en avoir, amène le professionnel à progresser dans la connaissance de sa pratique et, par là même, à repenser le soin au quotidien auprès des personnes âgées malades.

  • Nombre de pages : 272
  • ISBN : 978-2-8109-0256-9
  • Date de parution :
  • Format : 16 x 24 cm
  • Le Doujet Dominique

    Psychologue, Dominique Le Doujet est l’un des fondateurs et animateurs principaux de la gérontologie psychologique française, notamment par l’association « Psychologie & Vieillissement ». Il est également formateur, conférencier et auteur d’articles consacrés à la gérontologie.

  • Maisondieu Jean (pref)

    Psychiatre et pédo-psychiatre, Jean Maisondieu a d’abord exercé comme psychiatre des armées dans la Marine Nationale avant d’être psychiatre des Hôpitaux et médecin chef de secteur psychiatrique pendant 30 ans.

  • Prendre soin des personnes âgées en perte d’autonomie sans attenter involontairement à leur intimité est loin d’être aisé. Quand le corps semble prendre l’ascendant sur l’esprit, les soignants sont parfois démunis. Si beaucoup se contentent d’inviter à « changer de regard », cet ouvrage fait un pas de plus en mettant en évidence qu’il faut avant tout mettre à jour les représentations sociales qui sous-tendent ce regard sur les âgés.

    Pourquoi certaines zones du corps sont-elles valorisées comme nobles et d’autres considérées comme honteuses, voire ignobles ? Quels sont les présupposés culturels et philosophiques à la base de notre perception du corps et en particulier du corps vieillissant ? Quelles sont les conséquences de ces idées préconçues dans l’accompagnement au quotidien ? Comment imaginer d’autres représentations qui ne seraient pas « anti-âge » ?

    Pour répondre à ces questions, l’auteur mène une réflexion historique et philosophique sur nos valeurs. Ce texte, foisonnant d’idées et d’analyses, permet de délimiter les préjugés et les zones d’ombre qui perturbent les pratiques courantes. Prendre conscience de ses limites, et de son droit d’en avoir, amène le professionnel à progresser dans la connaissance de sa pratique et, par là même, à repenser le soin au quotidien auprès des personnes âgées malades.

24,00€

Version papier
16,99
Version E-BOOK
e-book store