• Feuilleter l'ouvrage

Sociologie de l'objet du travail médical

janvier 2013
 

Si la médecine est une profession, elle est aussi un travail dont l’objet ne s’appréhende pas aisément. Un objet qui tour à tour cimente et divise la profession, la libère et l’isole. Un objet jamais stabilisé, présentant différents niveaux de sens, mais défini par une action, travailler à guérir, composée d’actes paradoxaux, sophistiqués et chargés de tabous.

Mobilisant les résultats de recherches collectives et souvent pluridisciplinaires qu’elle a menées ces quinze dernières années, Anne-Chantal Hardy propose une analyse de l’objet du travail médical. Elle en explore la dynamique, examine la manière dont il se construit, se transforme et se déplace. Elle montre comment il sépare les professionnels des « profanes » pour s’autonomiser dans la guérison. Mais qu’est-ce que la guérison au regard des concepts de maladie et de santé, plus habituels en sociologie ? Approchée à partir de l’objet du travail médical, elle est d’abord un processus, à la fois physiologique, symbolique et social. Et travailler à guérir consisterait moins à faire passer les patients de la « maladie » à la « bonne santé » qu’à les normaliser : un vrai programme sociétal porté par une profession modèle…

Les médecins pratiquent des actes complexes, à la fois violents et bienfaisants, qui nous concernent tous. Une excellente raison pour lever enfin le secret du fameux « colloque singulier » et le placer au cœur du débat public.

  • Nombre de pages : 304
  • ISBN : 978-2-8109-0111-1
  • Date de parution :
  • Format : 15 x 23 cm
  • Hardy Anne-Chantal

    Sociologue au sein de l’UMR CNRS 6297 Droit et changement social et de la Maison des sciences de l’Homme Ange-Guépin, à Nantes.