• Feuilleter l'ouvrage

Des gens confrontés à la rationalisation et à la précarisation

janvier 2013
 

Cette enquête ethnographique réalisée dans un hôpital local donne à voir une réalité éloignée des clichés qu’exhibent nos écrans de télévision. Ici, les soignantes s’activent souvent sans médecins à leurs côtés, dans des services peu médicalisés empreints d’une longue histoire locale, auprès de patients âgés « du coin », au sein d’équipes « familiales » et où « tout le monde se connaît » depuis toujours.

Ces soignantes ont dû faire face à de nombreux changements. Elles ont su s’adapter à la laïcisation des hôpitaux, à l’humanisation des hospices et aux restructurations internes modernisatrices. Résisteront-elles aux restrictions budgétaires et à la dégradation de leurs conditions de travail ?

Après une longue immersion dans le milieu propre à ces travailleuses de la santé, Sophie Divay retrace étape par étape l’histoire et les évolutions de ce collectif de travail et questionne plus globalement les effets des décisions de rationalisation gestionnaire et managériale.

« Ce livre nous propulse également vers l’avenir et soulève des questions sur la condition des personnes âgées en institution. […] L’accroissement récent du nombre des « remplaçantes », personnel précaire, éjectable à volonté, réduit la stabilité et la solidarité du groupe. Quelle qualité de soins peut-on garantir dans ce cas à des patients aussi vulnérables ? C’est donc bien un problème fondamental de modèle de société que ce livre interroge, sans en avoir l’air… » (Extrait de la préface d’Yvonne Knibiehler)

  • Nombre de pages : 216
  • ISBN : 978-2-8109-0090-9
  • Date de parution :
  • Format : 16 x 24 cm
  • Divay Sophie

    Sociologue, Sophie Divay est maître de conférences, CEREP EA 4692, université de Reims Champagne-Ardenne et Centre d’économie de la Sorbonne, UMR 174, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

  • Knibiehler Yvonne (pref)

    Essayiste et historienne, Yvonne Knibiehler est professeur honoraire à l’’université de Provence.

25,00€

Version papier
17,99
Version E-BOOK
e-book store

La Presse en parle