• Feuilleter l'ouvrage

De la fin du XIXe siècle à nos jours

juin 2014
 

Fruit de tensions, de mobilisations et de combats dans des périodes historiques marquées par l’extrême pauvreté, voire la précarité de nombreuses catégories de population et l’exclusion de ceux alors considérés comme indésirables, le travail social n’a eu de cesse d’expérimenter de nouvelles formes d’action. La généalogie des métiers du social est complexe : certains ont des origines communes, d’autres ont connu un rapprochement progressif dans le même champ d’activité.

Depuis les œœuvres sociales et les premières écoles de formation à la fin du XIXe siècle à la restructuration de l’action sociale dans les années 1980-2000, Henri Pascal retrace les modalités et conditions du surgissement des professions du social et leur évolution au gré des contextes politiques, économiques et sociaux.

Comment le travail social s’est-il professionnalisé ? Quel a été le rôle des travailleurs sociaux pendant les deux guerres mondiales et la guerre d’Algérie ? Comment leurs missions ont-elles évolué depuis les Trente Glorieuses et la décentralisation des années 1980 ?

La compréhension du présent passant par la connaissance du passé, ce manuel s’adresse en priorité aux étudiants, professionnels et cadres du travail social, qui y puiseront matière à leurs questionnements actuels, ainsi qu’aux historiens qui portent un intérêt croissant à l’histoire du travail social.

  • Nombre de pages : 320
  • ISBN : 978-2-8109-0155-5
  • Date de parution :
  • Format : 16 x 24 cm
  • Pascal Henri

    Sociologue, Henri Pascal a été formateur dans plusieurs institutions de formation en travail social. Directeur de la collection Politiques et interventions sociales, il a notamment publié des articles et des contributions à des ouvrages sur l’histoire du travail social.

27,00€

Version papier
18,99
Version E-BOOK
e-book store

La Presse en parle