janvier 2005
 

L’’état de santé d’une population suppose notamment la prise en compte du bien-être psychologique de ses membres. L’’exploration de cette dimension de la santé publique contraint à se poser de nouvelles questions, appelle au renouvellement des méthodes de recueil de données ainsi qu’’à la diversification des disciplines de référence. De nombreux psychologues y contribuent depuis quelques années, rencontrent les autres acteurs de la santé publique et engagent des discussions fructueuses.

Ainsi, la prise en compte du point de vue de l’’usager en situation de soin par de nouvelles méthodes ancrées sur l’’écoute clinique permet des améliorations notables de la qualité des soins. Un travail patient sur les représentations publiques du vieillissement peut modifier le regard et les attitudes collectives à l’’égard des personnes âgées. La vigilance à l’’égard de la parole des victimes de catastrophes conduit à l’’atténuation des souffrances post-traumatiques. Ce sont là quelques-unes des perspectives pratiques présentées par cet ouvrage collectif qui s’’attache aussi à explorer les enjeux des contributions cliniques des psychologues dans le champ de la santé publique.

  • Nombre de pages : 160
  • ISBN : 978-2-85952-893-5
  • Date de parution :
  • Format : 16 x 24 cm
  • GIR-psySP (dir)

    Le Groupe intervention-recherche Psychologues et santé publique (GIR-psySP), fondé en 2005, est un réseau national de psychologues qui soutient la prise en compte de la singularité psychique de l’usager en santé publique, tant dans la mise en œœuvre des pratiques que dans la construction des politiques de santé.