• Feuilleter l'ouvrage

Métamorphoses et permanences de la maternité dans l'aire méditerranéenne

décembre 2012
 

Les recherches sur la maternité ont intégré les critiques des féministes sur la « maternité aliénante » dans les années 1970 et la revisitent désormais à la lumière du « genre » et des constructions sociales. Expérience personnelle et intime, la maternité n’en est pas moins soumise aux contraintes culturelles, sociales, économiques et politiques qui entretiennent aujourd’hui encore les inégalités entre les sexes. L’aire méditerranéenne fournit un contexte de recherche exemplaire sur la maternité : du fait des différentes structures sociales et politiques qui la composent, des pratiques et représentations de la maternité très diverses et parfois antagonistes y coexistent et s’entremêlent.

Convoquant l’ensemble des sciences humaines (histoire, philosophie, anthropologie, sociologie, démographie, économie, psychologie, psychanalyse, médecine, droit), sollicitant chercheurs et professionnels de différents pays (France, Espagne, Italie, Portugal, Algérie, Maroc, Tunisie), cet ouvrage privilégie trois thèmes : le corps maternel, les pratiques et les représentations des soins maternels, la conciliation travail-famille.

Comment le refus d’enfanter est-il vécu et perçu au nord et au sud de la Méditerranée ? De quelle façon la médicalisation des soins maternels influence-t-elle les pratiques et les représentations ? Qu’en est-il des inégalités entre les femmes et les hommes dans la conciliation travail-famille ? Telles sont quelques-unes des questions abordées par les auteurs qui, par leurs analyses et témoignages, apportent de nouvelles pistes de réflexion et contribuent à la recherche de politiques adaptées.

  • Nombre de pages : 240
  • ISBN : 978-2-8109-0089-3
  • Date de parution :
  • Format : 16 x 24 cm
  • Knibiehler Yvonne (dir)

    Essayiste et historienne, Yvonne Knibiehler est professeur honoraire à l’’université de Provence.

  • Arena Francesca (dir)

    Docteure en histoire, Francesca Arena est chercheure associée à l’’unité mixte de recherche Temps, Espaces, Langages, Europe méridionale, Méditerranée (TELEMME), Aix-Marseille Université.

  • Cid Lopez Rosa Maria (dir)

    Professeure des universités spécialisée en histoire ancienne, Rosa María Cid López est coordinatrice du groupe de recherche Déméter « Historia, mujeres y género » à l’’université d’’Oviedo.

Découvrir aussi autour du thème