• Feuilleter l'ouvrage

Un cas d'école (1945 - 2015)

août 2015
 

Avec Louis Pasteur, la France compte parmi ses savants une des plus illustres figures de l’hygiène publique. Pour autant, cela ne signifie pas qu’elle a toujours été exemplaire en matière de santé publique. Comment se fait-il que l’École nationale de la santé publique (ENSP) soit née dans la plus grande discrétion, en 1945, après bien d’autres en Europe et en Amérique ?

En retraçant l’histoire de cette école atypique, ce livre apporte une partie de la réponse. L’ENSP a d’abord été un service de l’Institut national d’hygiène à Paris, avant de devenir un établissement public autonome installé à Rennes, puis un grand établissement de l’enseignement supérieur, l’École des hautes études en santé publique (EHESP). Institution unique dont la mission d’origine est la formation des cadres des hôpitaux et du ministère des affaires sociales, elle se situe au carrefour de la formation professionnelle et de l’enseignement supérieur, développant ainsi une activité d’expertise et de recherche de dimension internationale.

Sa nature hybride est un atout précieux que ce livre permet de comprendre. L’État et les institutions sociales, en particulier les établissements et services de santé, mais aussi la société civile dans son ensemble, disposent d’un des établissements du genre les plus importants d’Europe. La richesse de cette école ne peut manquer de toucher ceux que les questions de santé publique et de transmission intéressent, dévoilant les rapports entre théorie et pratique, recherche et politique, universités et grandes écoles.

  • Nombre de pages : 192
  • ISBN : 978-2-8109-0390-0
  • Date de parution :
  • Format : 21 x 15 cm
  • Rollet Christian

    Ancien élève d’HEC et de l’ENA, Christian Rollet a accompli sa carrière dans le secteur sanitaire et social, notamment à la direction de l’IGAS. Il a été directeur de l’ENSP de 1986 à 1993 et président du conseil des formations de l’EHESP de 2008 à 2011.

Découvrir aussi autour du thème