• Feuilleter l'ouvrage
janvier 2011
 

« Sans le sida, je serais mort. » Cette déclaration paradoxale est à l’origine de la recherche de Dominique Pasquio, qui travaille au quotidien auprès de personnes vivant avec le VIH/VHC et présentant pour la plupart un long parcours de toxicomanie.

Au début des années 1990, face à l’urgence d’endiguer l’épidémie du sida, les pouvoirs publics ont décidé d’agir en direction des usagers de drogue séropositifs. Ainsi, ces personnes exclues des programmes de soins et d’insertion n’ont dû qu’au sida de bénéficier de mesures spécifiques, innovantes et adaptées.

L’auteur laisse d’abord largement la parole à ces « témoins survivants ». Elle tente ensuite de dégager les thèmes organisateurs de ces récits de vie, d’en repérer les moments clés et de les confronter aux concepts et références théoriques.

Articulant sa recherche autour des notions de résilience et de changement, Dominique Pasquio révèle les facteurs de reconstruction de ces individus confrontés au chaos de la dépendance et à la maladie. Elle analyse le processus de créativité individuelle et collective sans précédent qu’a impulsé le sida, lequel apparaît ainsi, de manière inattendue, comme un authentique réformateur social.

  • Nombre de pages : 192
  • ISBN : 978-2-8109-0028-2
  • Date de parution :
  • Format : 16 x 24 cm
  • Pasquio Dominique

    Éducatrice spécialisée et titulaire d’un diplôme supérieur en travail social, elle est depuis 1994 coordinatrice du programme d’hébergement Alter Ego, géré par l’association AIDES à Gap dans les Hautes-Alpes.