• Feuilleter l'ouvrage
juin 2011
 

Les métiers du social sont par essence au cœur des changements qui affectent les sociétés humaines. Former à l’aide, au conseil et à l’accompagnement de personnes et de groupes traversant des moments de fragilité, avec le souci du bien-être individuel et de l’émancipation de tous, oblige à se situer au cœur d’un véritable hologramme de la vie sociale.

L’inscription des formations dans l’espace européen, l’exercice décentralisé de la régulation politique, le caractère transversal ou ciblé des politiques publiques, le degré de liberté laissé aux acteurs et l’intensité variable de la solidarité collective sont autant d’éléments contextuels pour les interventions sociales.

Comment évoluent les activités relatives au travail social ? A quelles conditions peuvent-elles constituer un secteur d’intervention cohérent ? Comment centres de formation et sites qualifiants construisent-ils des pratiques pédagogiques adaptées aux métiers du social pour demain ? Pourquoi ces pratiques doivent-elles s’insérer dans des activités de recherche ? Quel est leur apport à l’enrichissement du travail social et à la construction d’une représentation des problèmes sociaux qui soit source de respect et d’émancipation des personnes ?

Telles sont les questions portées par cet ouvrage qui, par la diversité de son contenu, s’adresse à l’ensemble des acteurs de l’action sociale.

  • Nombre de pages : 272
  • ISBN : 978-2-8109-0064-0
  • Date de parution :
  • Format : 16 x 24 cm
  • Noguès Henry (dir)

    Économiste, professeur émérite de l’université de Nantes, Henry Noguès a enseigné de nombreuses années dans des écoles de formation en travail social.

  • Rouzeau Marc (dir)

    Assistant social de formation et docteur en science politique, Marc Rouzeau est directeur de la recherche et de la prospective d’Askoria. Membre du Centre de recherches sur l’action politique en Europe, il est maître de conférences associé à l’Institut d’études politiques de Rennes, où il est animateur scientifique de la chaire « Territoires et mutations de l’action publique ». Il a mené de nombreuses missions d’études et de recherche, en France et au Québec, tant au sein de l’action sociale que de la politique de la ville ou de la lutte contre le décrochage scolaire.

  • Yvette Molina (dir)

    Responsable de formation à l’Institut de formation sociale des Yvelines, Yvette Molina est membre du comité scientifique de l’AIFRIS et doctorante en sociologie à l’EHESS/CMH/PRO.

  • UNAFORIS (dir)

    L’Union nationale des associations de formation et de recherche en intervention sociale (UNAFORIS) a pour objet la promotion et la valorisation de la recherche dans ce domaine.